Historique


L’histoire du WADO RYU commence le 1er juin 1892 avec la naissance de son créateur Hironori OTHSUKA. Fils ainé du Docteur Tokujuro OTHSUKA, il découvre les Arts Martiaux dès l’enfance grâce à son grand oncle qui, le premier, lui enseigna le Jujitsu. Ce fût dès lors pour lui une obsession.

Le 1er avril 1897, alors qu’il n’a pas encore atteint ses cinq ans, Hironori commence l’apprentissage du SHINDO YOSHIN RYU JUJITSU sous la supervision du 3ème Grand Maître du style Jujitsu: SHINZABURO NAKAYAMA senseï. Un art qui insiste sur la relation entre la nature et la grâce du mouvement.

L’étude des mouvements du Jujitsu impressione le jeune OTSUKA sur l’importance de la grâce naturelle du mouvement. Cet enseignement joue une part importante dans le WADO Ryu et ce encore de nos jours :

« En défense et en attaque, l’utilisation du poids de l’adversaire et de ses mouvements joue le même rôle dans la défaite de votre opposant que les propres mouvements de votre corps »

De 1910 à 1917, tout en poursuivant des études commerciales à l’université de WASEDA, OTHSUKA continue l’étude du SHINDO YOSHIN RYU JUJITSU et de plusieurs autres styles d’arts martiaux en tirant de chacun ses qualités positives. Il peut ainsi développer, améliorer certaines techniques existantes avec d’autres plus innovatrices. Dans le même temps il apprend l’art de replacer les os.

En 1917, il entre à la Banque KAWASAKI où il ne restera que quelques années. Il projette déjà de consacrer sa vie aux arts martiaux.

En 1920, il reçoit le plus haut degré du style SHINDO YOSHIN RYU JUJITSU qui lui permet de succéder à son Maître en tant que 4ème Grand Maître.

En 1922, la découverte du KARATE marque un grand tournant dans sa vie. GICHIN FUNAKOSHI senseï vient à Tokyo faire une démonstration de son style: le KARATE d’OKINAWA. Des liens étroits se nouent entre ces deux Maîtres et en l’espace d’une année OTHSUKA senseï apprend tous les Katas importés d’OKINAWA.

A cette époque, le KARATE d’OKINAWA ne se concentrait que sur les Katas. OTHSUKA pensa qu’il y manquait l’esprit du BUDO.

L’esprit du BUDO se concentre sur la défense et l’attaque et c’est pourquoi OTHSUKA développe alors le YAKUSOKO KUMITE pour compenser le manque de technique d’attaque. De même il pense à une nécessité d’un KARATE plus fluide et se consacre alors au développement de son propre style de KARATE: le WADO RYU.

C’est en 1934 que le style WADO RYU est né et officiellement reconnu comme un style à part entière. Cette même année, le 28 février, naît OTHSUKA le second, aujourd’hui 10ème DAN SHIHAN, Président et Grand Maître Suprême de la Fédération Internationale des Organisations de WADO-RYU KARATE-DO.

Maître Patrice BELRHITI, 9ème DAN – Responsable national du style wado.
En 1960, il commence à pratiquer d’abord le Judo durant 7 ans et devient Champion de Moselle. Suite au développement du Karaté, il abandonne le Judo pour cet art martial encore méconnu en Europe. Il à comme professeur Patrick ESCOMS à Sarrebourg, puis Masaru SAKATA 5ème Dan à l’époque en Allemagne où il passe son 1er dan avec succès.

Vice-Champion d’Allemagne Junior, il se fait remarquer par des maîtres Japonais effectuant une tournée européenne, ils l’invitèrent alors à travailler chez eux au Japon.
En Décembre 1969, il arrive à Tokyo, et fut pris en main par 3 grands maîtres Wado-Ryu, le jour même de son arrivé, qui durera 3h, comme pour donner le goût de ce qu’il l’attendait. Maître Mitsuho ASHIARA 7eme Dan, hébergea Patrice BELRHITI durant 2 ans chez lui à 300 km au nord de Tokyo. Il travailla dans la distillerie de Saké de son professeur comme chauffeur-livreur tous les jours huit heures et le soir effectuait 3 heures d’entrainement et ceci 350 jours dans l’année. L’entrainement était très dur, très éprouvant mais d’une grande efficacité.

Il remporta le titre de Champion du Japon Nord en individuel et Champion du Japon par équipes. Définitivement « adopté » par les japonais avec ces titres, il repassa son 1er Dan, le 2ème et le 3ème devant Maître Hironori OTSUKA, le créateur de la méthode WADO-RYU.
De retour en France en 1973, il crée un club à Sarrebourg. Et participe à partir de 1974 aux Championnats nationaux et européen qu’il ne quittera qu’après un palmarès chargé notamment : triple fois Champion d’Europe 74/75/76 et 35 sélections en équipe de France.